Les mudras dans nos cours de Yoga

Comme vous l’avez certainement remarqué, j’utilise régulièrement des mudras, que ce soit en début, pendant ou à la fin de nos cours. Je propose ici de vous expliquer pourquoi nous utilisons ces mudras et quelle est leur signification dans le contexte propre à notre pratique. Vous verrez également que ces gestes sont utiles et transposables dans notre vie de tous les jours.

Qu’est-ce qu’un mudra ?

Un mudra est une position des mains et des doigts ayant une signification symbolique. On retrouve ces postures des mains dans nombre de religions, disciplines spirituelles ou en Yoga. Nous l’utilisons souvent en méditation pour induire un état désiré. Cela peut être un état physique (ex: atténuer un symptôme) ou mental (concentration, paix, créativité, etc.).

Il existe des centaines de mudras dans lesquelles chaque doigt est associé à l’un des 5 éléments :

  • Le pouce : élément Feu 
  • L’index : élément Air 
  • Majeur : élément Ether
  • Annulaire : élément Terre
  • Auriculaire : élément Eau

Shuni Mudra : Induire le calme et l’ouverture pour la méditation

Aussi appelé « Shunya Mudra », il consiste à joindre l’extrémité du majeur (élément éther) avec le pouce (élément feu). Il prépare à la méditation en calmant et apaisant le mental.

Je l’utilise pour initier nos méditations en mouvement car il est associé à l’élément « éther ». L’éther est le symbole de l’espace et de la vacuité. Ce mudra nous aide à faire le vide en mettant notre mental en « Pause ». Nous induisons ainsi un état de conscience propice au lâcher-prise. Ce mudra est également associé au sens de l’ouïe. Il développe donc la sensibilité aux sons, musiques et mantras utilisés pendant notre pratique. Réputé également pour développer notre intuition, je l’utilise parfois lorsque nous faisons appel à notre créativité. C’est le cas quand je vous demande d’induire des mouvements spontanés ou lorsque nous nous laissons porter par le « flow » en improvisant des postures.

Utiliser Shuni Mudra dans la vie quotidienne

Petit à petit, grâce à la répétition, notre esprit fait une association symbolique entre ce geste et l’état de concentration, de calme et de pleine conscience que nous développons lors de la pratique. Voici une astuce que je vous propose d’utiliser dans votre vie quotidienne : lorsque vous avez besoin de retrouver cet état de conscience, faites ce mudra ! Votre esprit étant programmé par l’habitude et fonctionnant par association, vous retrouverez instantanément votre état de ressource intérieur.

Par exemple au travail pour avoir plus de concentration ou avant une présentation orale importante pour apaiser le mental et réduire le stress lié à la prise de parole en public. Ou si vous êtes trop en colère, avant ou pendant une discussion difficile. Vous retrouverez ainsi le calme et la clarté d’esprit en l’associant à quelques respirations profondes. La posture des doigts étant rapide et discrète, cet outil est utilisable dans presque toutes les situations ! En PNL (Programmation Neurolinguistique), cette technique s’appelle un « ancrage ». Vous trouverez plus de détails sur son fonctionnement dans l’article « L’ancrage en PNL » de Robert Dilts. Il s’agit de l’un des experts les plus réputés dans ce domaine.

Anjali Mudra : Gratitude et unité

Ce mudra consiste à joindre les paumes des deux mains devant le cœur. J’utilise ce mudra en fin de séances, en signe de gratitude. Les mains devant le cœur, nous remercions pour les bienfaits de la pratique et du Yoga. Nous exprimons ainsi notre gratitude envers le Divin, soi-même, les élèves ou le professeur.

Par ailleurs, nous exécutons souvent une variante lorsque nous sommes en mouvement. Elle consiste en un geste allant de haut en bas, en ramenant les paumes des mains jointes devant la poitrine. Le but est d’aligner le corps et l’esprit en unité.

Ce mudra symbolise donc pour moi le processus et l’état d’être propre au Yoga. En joignant la main gauche et la main droite au centre, nous réalisons le geste d’unité. « Union, unité, relier », ce sont les traductions usuelles du mot « Yoga ».

Week-end Yoga en Provence

DU SAMEDI 23 MARS 2024 à 9h30 AU 24 MARS à 17h

Energie du printemps : Joie et lâcher-prise

  • Yoga et Yoga Nidra (Patrick Curphey) :
    Patrick propose un yoga qui combine des pratiques de Yin Yoga et de Vinyasa Yoga. Les pratiques « Yang » (Vinyasa) comprennent des séquences dynamiques visant à libérer l’esprit et à faire circuler l’énergie vitale. Les pratiques « Yin » sont plus lentes, avec des étirements profonds. Elles se concluent par un moment dédié à la relaxation, la méditation et le lâcher-prise.
  • Yoga du rire (Isabelle Curphey) :
    Le Yoga du rire cultive une attitude mentale positive qui aide les gens à affronter plus sereinement les défis quotidiens. Rire, que ce soit avec ou sans raison, favorise la santé, améliore les pensées positives, procure du bonheur et renforce les valeurs humaines.
  • Atelier et conférence : « Au-delà du tapis : Comment injecter plus de joie et de bien-être dans votre vie quotidienne grâce au Yoga ? ». Le contenu sera adapté en fonction des besoins exprimés par les participants et des réponses au questionnaire d’inscription.

En fonction de la météo et de l’envie du moment, d’autres activités seront proposées :
– Tarot de Marseille psychologique (non divinatoire)
– Randonnée méditative et sensorielle
– Ateliers créatifs
– Relaxation et méditation

Lieu : Domaine de Roquerousse (Salon de Provence)

La salle de pratique est dans le bâtiment à gauche de la piscine. Une belle salle lumineuse ! L’hébergement se fait en chambre double ou simple.

Site de l’hôtel : https://www.domainederoquerousse.com/

Programme

Le programme sera personnalisé en fonction des besoins exprimés par les participants lors de nos échanges et du questionnaire présent dans le bulletin d’inscription.

Programme donné à titre indicatif, susceptible d’être modifié en fonction des participants

Tarifs

Activités : 155 €
Hébergement + pension complète :
– Chambre double : 154 € / personne
– Chambre simple : 277 / personne

Forfait 3 repas, sans hébergement : 93 €

Possibilité de payer en plusieurs fois. L’hébergement peut être payé en chèques vacances. Le transport est à la charge des participants. Un covoiturage sera organisé au départ de Vitrolles. L’hébergement est conseillé mais non obligatoire.

Les places sont limitées à 14 personnes.

Le mot de votre année : votre intention pour 2024

Pourquoi un « Mot de l’année » ?

C’est un outil simple et puissant que j’utilise chaque année pour définir mon intention pour les 12 mois à venir. C’est un fil d’Ariane, un fil conducteur qui va me guider au quotidien, afin de prendre les bonnes décisions.

Le présent guide est inspiré de la démarche de Clothilde Dusoulier, qui utilise cet outil depuis des années pour elle, mais aussi auprès de milliers de personnes qu’elle accompagne ou qui la suivent.

Cela n’a rien à voir avec les « bonnes résolutions » que nous prenons parfois en début d’année et qui disparaissent souvent comme des feux de paille au bout de quelques semaines… voir quelques jours. Contrairement à ces résolutions qui sont basées uniquement sur la volonté, le mot de l’année est un outil puissant car il est non pas basé sur le « Faire », mais sur bien sur « l’Être ». 

Quel mot ? Comment l’utiliser ?

Le mot de votre année peut symboliser un état, ou une qualité que vous souhaitez développer, un objectif personnel à atteindre, ou toute chose qui a un sens pour vous (Ex : « Confiance », « Audace », « Ouverture », « Réussite », « Légèreté », « Pouvoir », « Évoluer »). Il s’agit de relier vôtre mot à une intention dont le résultat dépend de vous et non de facteurs externes.

Tel un mantra, nous pouvons ensuite répéter ce mot mentalement, l’inscrire sur le fond d’écran de notre ordinateur. Nous pouvons l’inscrire sur des post-it que nous collerons dans des endroits stratégiques… Ou bien l’inscrire en début de chaque page de notre journal intime, de votre cahier de note, ou de notre liste de course. Ou encore réciter mentalement notre mot pour démarrer les moments importants de votre journée (votre séance de Yoga, le démarrage de votre journée de travail, la fin de la journée, etc.).

On peut également dessiner ou choisir une image symbolisant ce mot et le placer sur notre plan de travail, notre bureau ou sur notre table de nuit.

Toutes ces actions nous aident à incarner notre intention et à devenir la personne que nous souhaitons être.

Dans des moments d’hésitation, lors de la prise de décision, il est appréciable de se demander par exemple « Que ferait l’Audace en pareille situation ? »  Ou « Que ferait la Légèreté ? ». Cela aide à prendre des décisions fidèles et à votre intention initiale.

Mes mots de l’année

Mon mot de l’année 2022 était « légèreté ».  A chaque fois que je doutais, que mon mental rationnalisait ou que mon cœur hésitait sur la direction à prendre, je me demandais « Mais que ferait la légèreté ? » ou « Quelle décision m’apporterait plus de légèreté ? », « Est-ce que côtoyer cette personne me rend plus léger ou me prend de l’énergie ? » 

Ce fut un guide précieux durant cette année, durant laquelle j’ai choisi et assumé de nombreuses actions qui m’ont été bénéfiques. Comme arrêter de côtoyer certaines personnes, prendre de la hauteur, relativiser et cultiver le détachement par rapport à certaines personnes ou évènements, respecter mon rythme, me lancer dans de nouvelles activités plus légères comme la danse Salsa… et de rencontrer des personnes en résonance avec mon intention.

En 2023, le mot de mon année fut « Equilibre » car j’avais besoin de retrouver un équilibre entre ma vie professionnelle, ma vie familiale et mes activités personnelles comme le Yoga. Durant cette année, j’ai changé à deux reprises d’entreprises jusqu’à trouver celle qui me permette aujourd’hui de trouver cet équilibre. J’ai eu la chance de pouvoir choisir entre plusieurs entreprises et mon mot de l’année fut une boussole me guidant jusqu’au choix final. Et j’en suis très heureux à ce jour.

Objectif de ce guide

Les objectifs de ce guide sont les suivants :

  1. Faire le bilan de votre année écoulée
  2. Définir votre intention pour 2024.
  3. Définir en conscience un mot qui incarne et synthétise cette intention.
  4. Trouver les moyens d’incarner cette intention tout au long de l’année
  5. Vous préparer à la première séance de Yoga de Janvier 2024 !

La première séance de Yoga de 2024 sera dans la continuité de cette démarche ! Nous pratiquerons ensemble une méditation en mouvement, destinée à vous aider à incarner votre intention et à l’ancrer en vous pour le restant de l’année.

Nous poursuivrons ensuite par une séance de Yoga Nidra, afin de semer les graines de votre intention à faire germer et manifester dans les mois à venir.

A travers le Yoga, en unifiant le mouvement, le souffle, la pensée et notre intention, nous pouvons initier l’alignement, la cohérence et l’énergie nécessaires à des changements profonds et durables.

Et vous, prêts pour l’aventure ? Téléchargez le guide en cliquant sur le bouton ci-dessous et imprimez le. Réservez-vous un moment où vous serez seul(e), prenez une tasse de thé ou de votre boisson chaude préférée, attrapez un stylo et installez-vous dans un endroit calme où vous serez tranquille pendant 30 minutes…  !

Comment développer « Santosha », le contentement ?

En cette période de morosité, j’ai envie de développer le thème de Santosha. D’après les Yoga Sutras de Patanjali, le contentement est l’une des qualités essentielles que tout Yogi est amené à développer.

saṁtoṣāt-anuttamas-sukhalābhaḥ (II.42)
« Par le contentement, s’obtient le bonheur suprême » (1)

Santosha consiste à accepter la réalité telle qu’elle est, tout en développant un sentiment de satisfaction, de contentement, indépendant des facteurs extérieurs.

Parmi les processus mentaux qui nous empêchent de voir la réalité telle qu’elle est, il y a ce qu’on appelle les biais cognitifs. Et ils sont très nombreux (environ 250) ! Celui qui affecte le plus notre humeur est sans doute le  biais de négativité.

Le biais de négativité est un processus cognitif qui nous sensibilise beaucoup plus aux événements négatifs qui nous affligent qu’à ceux qui sont positifs. En d’autres termes, si je vous donne 10 informations, dont 9 bonnes nouvelles et une mauvaise nouvelle, votre cerveau va automatiquement se focaliser sur ce qui ne va pas bien et lui donner plus de poids (2).

La super capacité de notre cerveau pour la détection d’anomalies ou de problèmes était sans doute très utile dans un environnement hostile où les premiers hommes devaient survivre. Il l’est moins dans notre monde d’aujourd’hui. De plus, l’impact de ce biais est exacerbé de manière importante par les médias. Il est notamment exploité par les algorithmes des réseaux sociaux qui mettent en avant le sensationnel et les évènements dramatiques. Les informations négatives ayant un impact plus puissant et un potentiel vital plus important.

Alors comment reprogrammer notre cerveau pour contrer cette tendance, et développer plus de contentement ?

Je vous livre ici deux pratiques que j’utilise quotidiennement depuis des années et qui ont contribué, entre autres, à me rendre plus heureux. Ce sont deux techniques simples, qui ne nécessitent que 5 minutes chacune par jour et qui pourtant, si elles sont répétées régulièrement, vont vous changer la vie. Du moins, cela a été mon cas !

Intégrer la gratitude dans ma routine matinale

Tous les matins, avant de prendre mon petit déjeuner, je pratique mon « rituel Yoga du matin ». La toute première partie de ma routine consiste simplement à m’installer en posture de méditation, à joindre les mains devant la poitrine et à « rendre grâce ». Je commence toujours par remercier Dieu (ou la Vie, ou l’Univers…) pour être en vie, être en bonne santé et pour avoir mis le Yoga dans ma vie.

Ensuite, je me remémore les choses positives qui se sont passées la veille ou bien les évènements agréables qui vont avoir lieu dans ma journée à venir. Puis je remercie, je rends grâce pour chacune d’entre elles. Cela peut être des choses très simples comme «le sourire d’une personne rencontrée la veille », « la présence du soleil », «  un bon repas entre amis », « une nouvelle technique que j’ai apprise » …

C’est aussi simple que cela ! En voici les avantages :

  1. Se remémorer ou visualiser des évènements positifs nous les fait revivre une deuxième fois. Nous en tirons donc une double satisfaction.
  2. En répétant cet exercice, nous entrainons notre cerveau à détecter et à relever le positif. A la longue, nous développons un état d’esprit positif, à l’affut de nouvelles opportunités.
  3. Cela donne une impulsion et une tonalité qui va teintée de positif tout le reste de notre journée.

Rituel de clôture de ma journée de travail

Comme beaucoup d’entre vous, je passe beaucoup de temps et d’énergie au travail. J’ai la chance d’apprécier mon activité professionnelle, mais parfois, j’ai du mal à déconnecter. Quand j’étais à mon compte dans l’informatique, je ramenais souvent mes problèmes à la maison . Parfois, cela se transformait en rumination. J’en ai parlé à mon amie coach Nacéra Bennaceur qui m’a donné l’idée de cette technique… Je la remercie encore aujourd’hui pour cette pratique que j’effectue encore tous les jours !

5 minutes avant de quitter mon poste, j’exécute cette petite routine qui vient clôturer ma journée de travail :

  1. J’ouvre un fichier et je commence par lister toutes les choses non terminées. Je note ce que j’ai à faire demain afin de « désencombrer » mon esprit.
  2. Puis je note tous les évènements positifs et agréables de ma journée. Cela peut concerner mes tâches, les relations avec mes collègues, voire la qualité du repas du midi, etc.  J’ai même un système de notation ! Chaque ligne de mon fichier correspond à un évènement. Je commence chaque ligne par le caractère ‘+’. Je répété ce caractère de 1 à quatre fois : ++++ = évènement incroyable, +++ = très positif, ++ = moyen, etc.
  3. Ensuite, parce que je ne vit pas que des journées de bisounours, je note les points difficiles ou négatifs. Chaque ligne commence par une série de caractères ‘-‘.
  4. Je prends chaque point négatif et j’essaie de voir comment m’améliorer. Je note ce que j’ai appris de cette épreuve ou de ce problème. En gros, j’essaie de voir le côté positif du négatif ! « Exemple : Ok, j’ai passé 5 jours à transpirer pour corriger ce programme informatique, et ce n’est pas encore totalement terminé… Mais j’ai appris de nouvelles méthodes de résolution de problème. J’ai découvert que je pouvais compter sur l’aide de mes collègues. J’ai appris de nouvelles astuces de programmation qui me rendent plus efficace. Plus que deux heures… Et j’aurais produit un code de qualité qui pourra être utile à mon entreprise pendant des années ! »
  5. J’éteins mon ordinateur et je quitte mon lieu de travail avec la résolution de ne plus y penser jusqu’au lendemain.

Testez, adaptez, ajustez !

J’espère que ces deux pratiques simples et rapides à mettre en place pourront vous inspirer et vous être utiles. En créant de nouvelles habitudes positives, vous re-programmez votre cerveau. Ainsi, vous développez un état d’esprit positif que vous maintenez sur le long terme. Je vous conseille donc de les tester pendant au moins trois semaines en vue d’en retirer le maximum de bienfaits.

Références :

 (1) : Yoga Sutra de Patanjali – Miroir de soi – Traduction de Bernard Bouanchaud.

(2) : Publication scientifique : « Ito, Tiffany A., Negative information weighs more heavily on the brain : the negativity blas in evaluative categorizations., American Psychological Association, 1998 (OCLC 926935838)

Parallèle entre le Yoga, les neurosciences et la programmation informatique

Yoga et programmation informatique

En prélude, veuillez lire ma définition d’un « bon programme informatique », vous comprendrez par la suite où je veux en venir :

« La moindre des choses pour un programme est qu’il réalise ce qu’il est censé faire pour répondre aux demandes de l’utilisateur. Un programme bien conçu est fiable et ne génère pas de bogues, ni ne corrompt pas l’intégrité du système. Un programme bien conçu utilise les ressources de la machine de manière parcimonieuse. Il ne consomme que la puissance et la mémoire dont il a besoin afin de laisser les ressources nécessaires aux autres programmes s’exécutant sur la même machine. Enfin, un programme bien conçu est clair et peut être compris par le plus grand nombre afin qu’il puisse être maintenu par d’autres personnes que celui qui l’a écrit. De plus, un code bien conçu est évolutif, c’est-à-dire qu’il peut être corrigé facilement afin de s’adapter aux demandes des utilisateurs. Pour finir, un code informatique doit être testé régulièrement, à chaque mise à jour, afin de garantir que les qualités précitées se maintiennent dans le temps. »

Tout informaticien, chercheur ou utilisateur de l’informatique (c’est-à-dire presque tout le monde à ce jour) sera sans doute d’accord avec cette définition. Maintenant, relisez le précédent paragraphe en remplaçant « programme/code informatique » par « mental humain ». Seulement ensuite, passez au paragraphe suivant qui évoque un chiffre édifiant.

95% des actions que nous effectuons tous sont issues de programmes comportementaux inconscients et automatiques (marcher, se laver les dents, conduire, s’habiller, manger, travailler, interagir avec nos collègues, etc.). Même si ce chiffre, souvent avancé sur le Net, est difficile à vérifier avec exactitude, de nombreux neuroscientifiques s’accordent pour dire que nos comportements automatiques constituent l’essentiel de nos actions (1).

Notre cerveau exécute des programmes comportementaux de manière automatique, en continue, presque 24h/24h. Et souvent, c’est très bien, même dans certaines situations, cela devient vitale.  Imaginez que vous êtes dans votre voiture et que vous devez freiner pour éviter un vélo. Tout se passe en mode automatique, votre cerveau exécutant le sous-programme « Arrêt d’urgence », vos pieds appuient sur la pédale de frein sans même que vous ayez eu le temps d’en prendre conscience. Si vous deviez utiliser votre mental pour calculer l’équation de la meilleure trajectoire et la probabilité d’écraser la personne, bien entendu, cette inefficacité se traduirait sans doute par un drame.

De la même manière, nos comportements sociaux sont souvent inconscients. Par rapport à une situation conflictuelle, certaines personnes vont aborder instinctivement la situation de manière passive, agressive, ou éviter le conflit. Se sentir stimulées, stressées ou bien fuir la situation.   

Dès notre enfance, nous construisons des programmes comportementaux et cognitifs en fonction de notre éducation, notre environnement familial et notre milieu culturel, et surtout les émotions suscitées par nos expériences et interactions quotidiennes avec les autres. Arrivé à l’âge adulte, nous pensons et agissons comme si ces « programmes » étaient « immuables », comme « codés dans le dur », « statiques » ou « gravés dans le silicium » comme on le dit en informatique. Notre vision du monde est figée.

Beaucoup de personnes sont insatisfaites et aimeraient changer leurs conditions de vie. Ils utilisent leur mental pour créer une réalité qui leur semblerait plus belle. Ils basent tout sur le mental ou le calcul (Ex : si je fais cela, je gagnerai tant, ce qui me permettra d’acheter ceci et ainsi je serai heureux).  

Et si nous changions les programmes cognitifs qui sont à l’origine de 95% des actions que nous faisons dans la journée, ne serait-il pas plus productif et efficace ? Et si les nouveaux programmes que nous écrivons mobilisaient l’intégralité de nos ressources ?

En parlant de ressources, sur le plan anatomique, savez-vous qu’il y a plus de 40 000 neurones présents dans le cœur et 500 millions dans les intestins (2) ? Vous me répondrez peut-être que c’est peu comparé au cerveau. Néanmoins, ce qui compte, ce n’est pas tant le nombre que la quantité et la qualité des connexions entre neurones qui est importante.  Certaines techniques de Yoga comme la cohérence cardiaque visent justement à réajuster l’activité cérébrales en établissant une rétroaction entre le cœur et le cerveau. Un « programme » optimal mobilise l’intégralité du système nerveux.

Les meilleurs « programmes » sont donc ceux qui intègrent le corps, le cœur, l’esprit et mental, en prenant bien évidement en compte notre identité et nos émotions (au risque de perdre certains lecteurs, j’ajouterai que les plus efficaces incluent une dimension spirituelle qui nous relie à quelque chose de plus grand).

Et si au lieu d’exécuter les programmes des autres (ceux qu’on nous a téléchargé dans le cerveau au cours de notre éducation, de notre conditionnement social ou par le biais de matraquages médiatiques), vous écriviez vos propres programmes ? … ne serait-ce pas le début de la vraie liberté ? Et si ces programmes pouvaient être testés avec une démarche scientifique, c’est-à-dire en se basant sur l’expérimentation ?

Bien sûr il n’est pas toujours aisé de modifier nos « programmes », surtout si depuis des années, nous nous sommes habitués à ses dysfonctionnements, ses « effets de bords » et si le « Système Opérationnel » sur lesquels ils tournent (c.a.d. nos croyances, notre environnement et la société d’aujourd’hui) est lui aussi complètement « bogué » et « instable ».

Malgré ces difficultés, je suis convaincu que c’est possible. Comme tout « programmeur moderne » qui commencerait une refonte de son « logiciel », la première chose à faire est de démarrer en utilisant le bon « Framework » (cadre de travail) qui servira de base à l’écriture de nos nouveaux programmes.

Pour ma part, le « Framework » que j’utilise est le Hatha Yoga (3) et les Yogas Sutras de Patanjali (4).  La particularité de ce Yoga est qu’il fournit une méthode éprouvée, fiable et très complète. C’est pour moi un socle solide, une philosophie, un guide, voir un fil d’Ariane. Les Yogis utilisent des techniques éprouvées depuis des millénaires et dont les bienfaits sont aujourd’hui validés par de nombreuses études scientifiques. Je citerai par exemple certains Pranayamas, comme la cohérence cardiaque (5) que j’ai mentionnée et dont les effets facilement mesurables ont été validées par la science et qui est utilisée par de nombreux thérapeutes (ou par l’armée !). Je citerai également les études sur les bienfaits de la méditations menées en collaboration avec Matthieu Ricard (6).

UFR Médecine : Respiration et cardiologie : la cohérence cardiaque

 Le succès du Hatha Yoga est qu’il ne repose pas uniquement sur une pratique physique, c’est une approche globale qui mobilise à la fois le corps, les émotions, le mental et l’esprit.  C’est aussi une démarche exigeante car elle nécessite le courage de faire face à nos peurs et à notre égo. Et j’y travaille encore et toujours aujourd’hui !

Si vous souhaitez de prochains articles autours du parallèle entre informatique, IA, neurosciences et le yoga, envoyez-moi un petit message. Cela me motivera pour écrire d’autres articles pour expliquer la démarche du Yoga de Patanjali et comment en tirer les bienfaits dans la vie de tous les jours…    

Voici quelques thèmes que j’envisage d’aborder. N’hésitez pas à me dire si l’un de ces thèmes vous intéresse ou à en proposer d’autres.

  • Parallèle entre Intelligence artificielle (Machine Learning) et le Yoga
  • Réseaux de neurones et Yoga
  • Interprétations et traductions des Yoga Sutras
  • Techniques de Yoga ou de méditation

Références :

  • Vidéo UFR médecine : « Respiration et cardiologie : la cohérence cardiaque »

Week-end Yoga & Qi Gong en Provence

DU SAMEDI 4 NOVEMBRE 2023 à 10h AU 5 NOVEMBRE à 17h

Le courage de faire une pause… (2ème édition) :
Un week-end sur le thème de la Joie et du lâcher-prise.

Le stage a été annulé. Néanmoins un autre stage est déjà programmé le Week-end du 23 et 24 Mars, au même endroit. J’aurais le plaisir de co-organiser ce stage avec Isabelle, mon épouse, toujours sur le même thème de la Joie et du lâcher-prise. J’éspère également avoir l’occasion d’organiser un autre stage avec Nacéra ultérieurement.

Activités:
Qi Gong (Nacéra Bennaceur) : Le Qi Gong que je vous propose est un Qi Gong « santé », basé sur la médecine traditionnelle chinoise. Les étirements et mouvements sont calés sur la respiration. Chaque mouvement va travailler sur un organe en particulier , ex : poumon, cœur, rein… Le Qi Gong santé permet un relâchement profond et une détente ressentie immédiate.

Yoga (Patrick Curphey) :
Patrick s’inspire humblement de l’enseignement de grands maîtres de l’Inde comme Swami Sivananda et Amma pour une pratique apportant relaxation, bien-être physique et mental.

En fonction de la météo et de l’envie du moment, d’autres activités seront proposées :
– Randonnées
– Massage bien-être
– Massage shiatsu
– Atelier sur la découverte de soi
– Méditation
– Yoga du rire

Lieu : Domaine de Roquerousse (Salon de Provence)

La salle de pratique est dans le bâtiment à gauche de la piscine. Une belle salle lumineuse ! L’hébergement se fait en chambre double ou simple.

Site de l’hôtel : https://www.domainederoquerousse.com/

Tarifs

Activités : 170 €
Hébergement + pension complète :
Chambre double : 122 € / personne
Chambre simple : 178 / personne

Possibilité de payer en plusieurs fois. L’hébergement peut être payé en chèque vacances. Le transport est à la charge des participants. Un covoiturage sera organisé au départ de Vitrolles et d’Aix-en-Provence.

Les places sont limitées à 14 personnes.

Yoga du Rire

Voilà, cela faisait longtemps que je voulais le faire, et en plus je vais le faire avec ma femme ! On s’est inscrit à la formation d’animateur en « Yoga du Rire » qui aura lieu à Lyon en octobre. Nous animerons ensemble des sessions pour le Rire et le meilleur !

Plus d’infos sur le Yoga du rire ici :

https://www.formation-yogadurire.fr

Un outil simple et puissant pour définir une intention et un cap pour 2023 : le Mot de Votre Année.

Le Mot de Votre année

C’est l’outil simple et puissant que j’utilise pour définir mon intention pour l’année à venir. C’est un fil conducteur qui va me guider au quotidien, tout au long de l’année et m’aider à prendre les bonnes décisions.

Le présent guide est inspiré de la démarche de Clothilde Dusoulier, qui utilise cet outil depuis des années pour elle, mais aussi auprès de milliers de personnes qu’elle accompagne ou qui la suivent.

Contrairement aux « bonnes résolutions » en début d’année, basées uniquement sur la volonté, et qui disparaissent souvent comme des feux de paille, le mot de l’année est un outil puissant car il est plus basé sur « l’Etre » que sur le « faire ».

Quel mot ? Comment l’utiliser ?

Le mot de votre année peut symboliser un état, ou une qualité que vous souhaitez développer, un objectif personnel à atteindre, ou toute chose qui a un sens pour vous (Ex : « Confiance », « Audace », « Ouverture », « Réussite », « Légèreté », « Pouvoir », « Évoluer »).

Tel un mantra, nous pouvons ensuite répéter ce mot mentalement, l’inscrire sur le fond d’écran de notre ordinateur. Nous pouvons l’inscrire sur des post-it que nous collerons dans des endroits stratégiques… Ou bien l’inscrire en début de chaque page de notre journal intime, de votre cahier de note, ou de notre liste de course. Ou encore réciter mentalement notre mot pour démarrer les moments importants de votre journée (votre séance de Yoga du matin, le démarrage de votre journée de travail, la fin de la journée, etc.).
On peut également dessiner ou choisir une image symbolisant ce mot et le placer sur notre plan de travail, notre bureau ou sur notre table de nuit.

Toutes ces actions nous aident à incarner notre intention et à devenir la personne que nous souhaitons être.

Dans des moments d’hésitation, lors de la prise de décision, il est appréciable de se demander par exemple « Que ferait l’Audace en pareille situation ? » Ou « Que ferait la Légèreté ? ». Cela aide à prendre des décisions fidèles et à votre intention initiale.

Mon mot de l’année 2022 était « légèreté ». A chaque fois que je doutais, que mon mental ou mon cœur hésitait sur la direction à prendre, je me demandais « Mais que ferait la légèreté ? » ou « Quelle décision m’apporterait plus de légèreté ? », « Est-ce que côtoyer cette personne me rend plus léger ou me prend de l’énergie ? »

Ce fut un guide précieux durant cette année, durant laquelle j’ai choisi et assumé de nombreuses actions qui m’ont été bénéfiques. Comme arrêter de côtoyer certaines personnes, prendre de la hauteur, relativiser et cultiver le détachement par rapport à certaines personnes ou évènements, respecter mon rythme, me lancer dans de nouvelles activités plus légères comme la danse Salsa… et de rencontrer des personnes en résonance avec mon intention.

Objectif de ce guide

Les objectifs de ce guide sont les suivants :

  1. Faire le bilan de votre année écoulée
  2. Définir votre intention pour 2023.
  3. Définir en conscience un mot qui incarne et synthétise cette intention.
  4. Trouver les moyens d’incarner cette intention tout au long de l’année
  5. Vous préparer à la première séance de Yoga de Janvier 2023 !

La première séance de Yoga de 2023 sera dans la continuité de cette démarche ! Nous pratiquerons ensemble une médiation en mouvement, destinée à vous aider à incarner votre intention et à l’ancrer en vous pour le restant de l’année.

A travers le Yoga, en unifiant le mouvement, le souffle, le son, la pensée et notre intention, nous pouvons initier l’alignement, la cohérence et l’énergie nécessaire à des changements profonds et durables.

Et vous, prêt pour l’aventure ? Téléchargez le guide en cliquant sur le bouton ci-dessous et imprimez le. Réservez-vous un moment ou vous serez seul, prenez une tasse de thé ou de votre boisson chaude préférée, attrapez un stylo et installez-vous dans un endroit calme où vous serez tranquille pendant une heure…

N’hésitez pas à laisser un petit commentaire via le formulaire ci-dessous si vous avez fait l’exercice l’année dernière. Je serai heureux de connaitre votre mot de l’année et ce qu’il vous a apporté en 2022… et connaitre celui de 2023 !

C’est bientôt la rentrée Yoga !

J’ai hâte de vous retrouver après ces deux mois de pause estivale. En prévision de la rentrée, je vous prépare quelques nouvelles belles expériences à vivre et à partager sur les tapis. Voici un petit avant-goût de cette nouvelle saison…

Cette année, nous ajouterons une dimension supplémentaire à nos pratiques de Yoga en abordant la symbolique et l’origine du nom des postures tirées de la mythologie Hindoue.  Nous découvrirons l’origine de célèbres postures comme Garudasana (posture de l’aigle) ou Virabhadrâsana (La posture du guerrier), ainsi que les bienfaits qu’elles apportent aussi bien sur le plan physique que sur le plan mental et émotionnel.

Nous continuerons également le travail sur les enchainements dynamiques de postures, en alliant le souffle, le mouvement, l’intention et le son (musique ou Mantras). J’apprécie ces méditations en mouvement où nous lâchons prise et nous sentons plus légers et mieux alignés.

Après la « Danse de l’Aigle » que nous avons abordée l’année dernière, je vous proposerai de découvrir la « Danse du Dragon ». Cette méditation en mouvement nous aide à dissoudre les blocages du corps et du mental en recherchant l’équilibre dans le mouvement, la régulation du souffle dans l’action et le lâcher du mental.

Afin de vous la transmettre au mieux, je vais me former en octobre avec Anne-Gaelle Guillot, (Plus d’infos ici sur la « Danse du Dragon » et sur la formation, si vous souhaitez m’accompagner !).  Ces pratiques pouvant être exigeantes physiquement, nous trouverons ensemble des adaptations pour que chacun puisse pratiquer en fonction de ses capacités, de sa physionomie et de ses objectifs.

A Vitrolles, nous continuerons également les pratiques de Pranayama et l’exploration des différentes approches de méditation que nous avons abordées l’année dernière. Chaque personne étant plus ou moins réceptive à telle ou telle forme de méditation, chacun trouvera les outils adaptés en fonction de ses besoins.

Mon objectif, est de vous offrir un panel varié de pratiques issues du Hatha Yoga, du Yin Yoga, des arts martiaux et du Qi Gong, pour lâcher prise, accueillir ses émotions, aller de l’avant et se sentir mieux dans sa tête et dans son corps.

Informations pratiques

  • Les cours à Vitrolles commenceront le 12 septembre. Attention, l’horaire des cours a été reculé à 19h pour les cours du lundi et du mercredi. Infos & tarifs ici.
  • Les cours à Aix-en-Provence à Spotee commenceront le jeudi 8 septembre, de 12h30 à 13h30. Infos & tarifs ici.

A très bientôt !

Merci à vous !

Ca y est, nous voilà bien installés dans l’été. Les cours de Yoga sont terminés. Cette année, j’ai eu à cœur de vous faire expérimenter de nombreuses pratiques de Yoga et de méditation différentes. Je souhaitais ainsi que chacun puisse construire sa pratique en fonction de sa sensibilité, de son expérience et de ses capacités physiques. Pas toujours facile dans un groupe hétérogène 🙂  Je voulais donc remercier tous mes élèves pour leur assiduité, leurs encouragements et leur confiance.

Je reprendrai les cours courant septembre pour les cours à la MPT. En fonction des demandes et de mon temps, j’organiserai sans doute quelques cours à Aix et à Vitrolles en extérieur, à partir de la 3ème semaine d’Août.

En attendant, je vous souhaite d’excellentes vacances et un bel été. Afin de garder le contact et de s’amuser un peu, je vous invite à un petit challenge pendant ces vacances d’été.

L’idée est que chaque élève prenne une photo de lui en posture de l’arbre depuis son lieu de vacances (Cf posture en haut de la page). Pas besoin que la posture soit parfaite ou la photo de super qualité.  Vous pouvez m’envoyer vos photos par email ou bien sur les groupes WhatsApp d’Aix et de la MPT.  Il n’y a pas de sélection ou de lots à gagner, le but est juste de faire un petit clin d’oeil aux autres Yogis et de s’amuser. Si vous le souhaitez, je publierai vos photos dans une prochaine newsletter.

Enfin, si vous souhaitez, vous pouvez mettre un avis sur ma page Google via le bouton ci-dessous. Cela contribue à faire connaître mon site, la MPT et notre activité Yoga dans la région.

Encore merci et à bientôt !

Patrick